Journal du mercredi 7 mai 2014

Journal De Bord Mercredi 7 Mai

Bonsoir amis lecteurs L’expédition poursuit sa course en direction du vortex de l’Atlantique Nord-Ouest. Nous sommes maintenant à plus de 300 milles au Nord-Est de la Martinique et le temps est vraiment avec nous ! L’immensité de l’océan, balayé par un alizée d’à peine 15 nœuds, nous offre une mer plate et donc une progression toute en douceur à une moyenne de 7 nœuds. La matinée a été chargée, car nous avons commencé les premières manips scientifiques. A 10h30 (heure locale) nous étions donc au point de rendez-vous fixé avec le satellite PLEIADE pour faire une photo (Ce satellite du CNES permet de faire des images optiques).

Nous avons en même temps réalisé in situ des prises de mesures avec la bouée Gyroplastique, qui permet de connaître les caractéristiques de la colonne d’eau sur 30 m : elle donne la salinité, la température, la luminosité et permet d’indiquer la quantité de plancton et de plastique présents dans l’eau. Cette bouée gyroplastique est un prototype spécialement conçu pour les expéditions 7ème continent, par les élèves ingénieurs de l’ICAM de Toulouse, dans le cadre du projet Argonautica. Nous la mettrons à l’eau tous les jours pendant une heure et les données seront directement envoyées au CNES, via le système Argos.

Le but du rendez-vous avec prise de photo satellite et mesures avec la bouée Gyroplastique est de voir si le satellite est capable de détecter les zones de concentration de plastique. Le prochain rendez-vous avec le satellite TERRASAR est fixé à vendredi matin, 5h30. Petite anecdote du jour : nous étions seuls sur cette partie de l’océan depuis notre départ, mais ce matin, au moment de la photo satellite, nous avons aperçu un superbe voilier, à quelques milles de nous ! Bien le bonjour à l’équipage de ce ketch (voilier avec 2 mâts) qui rejoint les Antilles, en étant parti des Canaries un mois plus tôt).

Nous serons donc 2 voiliers sur la photo satellite ! Les deux filets Manta ont aussi été mis à l’eau pendant une heure. Nous vous détaillerons cette manip demain, pour ne pas vous noyer sous les informations. Nous pouvons déjà vous dire que nous avons été surpris de déjà trouver des petites particules de plastique, visibles à l’œil nu, même si nous sommes encore loin du 7ème continent !

Zoom sur l’un des membres de l’expédition.

Vinci, notre caméraman passe-partout est à l’honneur aujourd’hui. En effet il n’en finit pas de nous étonner avec sa multitude d’accessoires qu’il sort chaque jour de sa cabine : 2 Gopro, 2 caméras, un drone… Il réussit à filmer les moments forts de la journée, l’œil dans le viseur : exactement ce qu’il faut faire pour avoir le mal de mer ! Il suit chaque membre de l’équipage dans ses activités, en composant avec les éléments naturels, tels l’eau, le vent et le sel, dans des positions acrobatiques ! Bravo Vinci !

Kris a vaincu le mal de mer ! L’équipage est en forme !

Cet article comporte 1 commentaire

  1. Granger Claudine

    Les amis du canal du nivernais dont je fais partie (récid’eau) vous souhaitent à tous bon vent
    et suivront votre expédition avec intérêt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
Rechercher