Comment limiter les impacts sur l’eau des utilisations domestiques ? Les rivières peuvent absorber une partie de nos rejets polluants. A trop fortes doses, elles peuvent mourir par intoxication ou asphyxie et devenir des égouts à ciel ouvert. Les stations d’épuration mettent en oeuvre des procédés artificiels qui imitent le processus naturel d’auto-épuration des rivières. A la fin du traitement, la quantité de polluants rejetés permet de préserver la bonne qualité du milieu naturel.

L’épuration des eaux usées comprend deux phases principales :

Le traitement primaire

Il permet d’éliminer de l’eau les matières en suspension (sable, déchets divers…), les huiles et les graisses. Il comprend plusieurs opérations :

epuration

Le traitement secondaire

Il permet d’éliminer les matières organiques en solution dans l’eau.

epuration eau 2

Les autres modes de traitement des eaux usées

Le lagunage

Le lagunage est un procédé rustique de traitement des eaux usées qui copie le phénomène de l’auto-épuration que l’on constate dans les étangs ou les plans d’eau peu profonds. Il utilise le soleil à deux titres : les ultraviolets désinfectent l’eau et la lumière permet le développement d’algues qui vont contribuer à épurer les eaux. Le principe consiste en un long séjour de l’eau (environ 60 jours) dans un ou plusieurs réservoirs peu
profonds (environ 1 m, afin de permettre que l’eau soit suffisamment éclairée et oxygénée y compris au fond), où prolifèrent naturellement des bactéries, des algues et d’autres organismes vivants. Ceux-ci se nourrissent des matières organiques et des sels minéraux contenus dans les eaux usées.

lagunage

L’assainissement autonome

Dans les zones d’habitat dispersé, la collecte des eaux usées par des réseaux d’égout est coûteuse et injustifiée du point de vue de l’environnement. Il vaut mieux disperser la pollution plutôt que la concentrer au niveau d’une station d’épuration. L’assainissement individuel est alors préconisé. Il se compose d’une fosse septique et d’un système d’épandage souterrain, constitué le plus souvent d’un réseau de drains. Les fosses septiques «toutes eaux» collectent l’ensemble des eaux usées : les eaux ménagères (eaux usées provenant de la cuisine, des machines à laver, eaux de bains…) et les eaux vannes (eaux provenant des toilettes). Les eaux de pluie issues des gouttières, cours, jardins, ne sont en revanche jamais dirigées vers ce dispositif d’assainissement individuel.

assainissement autonome

« Extrait du livre de bord des classes d’eau de l’agence de l’Eau Seine-Normandie pour les collèges. »

Intégralité des fiches documentaires à télécharger