Laboratoire de Chimie de l’Environnement

Labo

Laboratoire de Chimie de l’Environnement
FRE CNRS 3416, Europôle de l’Arbois
Bât Villemin BP 80
13545 Aix-en-Provence Cedex 4

Les activités scientifiques menées au Laboratoire de Chimie de l’Environnement (LCE) couvrent des thèmes de recherche à caractère fondamental et appliqué dans les trois compartiments de l’environnement, atmosphère, eau et sol, et répondent à des attentes sociétales comme les problèmes de la qualité chimique de l’environnement et de gestion des écosystèmes naturels et anthropisés. Le LCE se découpe suivant trois équipes : Equipe Instrumentation et Réactivité Atmosphérique (IRA), équipe Développements Métrologiques et Chimie des Milieux (DMCM) et équipe Micropolluants organiques (MPO) ; le laboratoire est composé de 55 scientifiques dont 33 membres permanents.

Les activités de l’équipe MPO se concentrent sur l’identification et le comportement des micro-polluants organiques dans l’environnement. Ainsi, des méthodes spécifiques sont développées pour échantillonner, préparer et extraire des composés présents dans des échantillons environnementaux (échantillonneurs passifs (SBSE, films de PE, SPME …), Espace de tête, SPE en ligne, ASE) et des techniques chromatographiques (liquides et gaz) couplées à la spectrométrie de masse sont utilisées pour analyser les échantillons. Une plate-forme instrumentale de très haute technologie est dédiée à la réalisation des expériences et des instruments tels que GC-MS, HeadSpace-Trap-GC-MS, LC-MS-MS-QTof (haute résolution temps de vol) et GC-MS/MS peuvent être mentionnés.

Depuis plus de 10 ans, les membres de l’équipe MPO travaillent sur les composés organiques non polaires tels que les polychlorobiphényles (PCB), les polychloroéthylènes (PCE) ou encore les polychloroalcanes (PCA) présents dans des échantillons de sol, de sédiments et d’eau. De nombreuses collaborations (national et international) et plus de 20 articles relatifs à ce sujet témoignent de l’expertise de l’équipe dans ce domaine. Depuis plusieurs années, l’équipe MPO s’intéresse aux polluants organiques polaires tels que les pesticides, les produits pharmaceutiques et les perturbateurs endocriniens. Au-delà de leur détection dans l’environnement, les études sont axées sur le devenir des polluants polaires en milieu aquatique (par le biais de processus d’atténuation naturelle comme des réactions physique, photochimique, biologique et/ou chimique) et dans les usines de traitement des eaux usées. Une attention particulière est portée aux aspects cinétiques et mécanistiques et l’identification des produits de transformation ainsi que l’évaluation de leur toxicité sont également considérées pour estimer le mieux possible les impacts de ces polluants émergents sur l’environnement.

Site internet : http://lce.univ-amu.fr/

Translate »
Rechercher