Démarrage de l’étude des microplastiques

L’étude des microplastiques a commencée avec l’analyse au laboratoire des échantillons rapportés du gyre en Atlantique Nord.

Quand on a ces morceaux en main on se pose plusieurs questions. D’où viennent-t-ils? Quels trajets ont-ils pu bien parcourir? Depuis combien de temps sont-ils roulés par les vagues à la surface de l’océan? Que transportent-ils ? Des substances chimiques potentiellement toxiques ? La vie qui s’y développe peut-elle nuire aux écosystèmes marins ? Au laboratoire des IMRCP à l’Université Paul Sabatier nous allons essayer de répondre à quelques questions.

De retour au laboratoire Lucie Ladirat, qui était avec les élèves sur les bords de la Seine, et Alexandra ter Halle, qui était sur le catamaran dans l’océan atlantique, ont remis blouses, lunettes et gants pour démarrer les études en laboratoire.

Voici les morceaux de plastiques rassemblés lors d’une expérience avec le filet à plancton. Il y a plusieurs centaines de morceaux récupérés sur ce site particulièrement impacté et situé dans le gyre. Les morceaux de plastique font quelques millimètres, on les appelle des microplastiques. En effet les débris de plastique se désagrègent lentement en petits morceaux dans les océans sous l’effet de l’érosion par les vagues et la dégradation par le rayonnement solaire.

Retrouvez régulièrement sur le site internet www.septiemecontinent.com les étapes de l’étude des microplastiques.

Patrick Deixonne